La désobéïssance

L'obéissance et la désobéissance se font toujours par rapport à certains principes. Lorsqu'ils sont absolus, c'est-à-dire lorsque l'obéissance à certains principes n'implique pas la désobéissance à d'autres principes, ou inversement, c'est-à-dire lorsque la dichotomie est absente, le résultat final est destructeur.

Par exemple, lorsque l'obéissance à un pouvoir injuste cesse d'être en contradiction avec toutes nos valeurs, elle fournit une justification à l'injustice, et donc l'aggrave. Cela peut aboutir à la tyrannie. Et en effet, par l'obéissance, l'humanité pourrait bien précipiter sa fin maintenant que nous disposons de la technologie pour annihiler toute vie humaine. De même, désobéir sans obéir à des principes supérieurs, c'est se rebeller sans but, sans objectif constructif, et cela peut donc résulter dans un engrenage de violence.

Ce n'est que lorsque la désobéissance à un pouvoir inhumain découle de l'obéissance à ce que nous croyons intrinsèquement être une conscience supérieure que la désobéissance devient liberté, à savoir "dire 'Non' au pouvoir", un 'Non' qui est un pas vers l'épanouissement de notre plus grande Humanité.

 

 

La vie est belle

Et là, je n'ai 'qu'une envie, c'est de sortir dans la rue et de crier à tue-tête : Comme la vie est belle, comme elle est belle, donnons-nous la main et avançons ensemble vers notre inconnu, mais quel qu'il soit, notre avenir glorieux, notre avenir humain, parce que nous sommes la perfection même : c'est incroyable comme nous sommes parfaits. Le mécanisme subtil de nos corps, l'infinitude de nos esprits, la vie est belle, si belle, et chacun d'entre nous est si beau, parce que nous sommes nous, nous avons l'immense et stupéfiant privilège d'être né humain. Ne gâchons pas cela. Nous pouvons et nous allons vaincre : L'humanité ne peut que vaincre. Certains d'entre nous, les meilleurs d'entre nous, peuvent être tués et réduits au silence. Mais peu importe, l'humanité prévaudra, jusqu'à ce que nous atteignions notre destin final...

Santé et Liberté

" Vaccin : Un produit qui stimule le système immunitaire d'une personne pour engendrer une immunité contre une maladie spécifique, protégeant ainsi la personne contre cette maladie. " (CDC: Centres américains pour le contrôle des maladies et la prévention)

En d'autres termes, comme pour les médicaments, le but est de protéger la personne qui les prend. Puisqu'on nous dit que les injections actuelles sont des vaccins, maintenant que ceux qui souhaitent être protégés le sont, il n'y a absolument aucune raison de les imposer à tout le monde.

" L’autonomie des personnes pour ce qui est de prendre des décisions, tout en en assumant la responsabilité et en respectant l’autonomie d’autrui, doit être respectée. "  (Art. 5, Déclaration universelle sur la bioéthique et les droits de l’homme, UNESCO)

Par conséquent, la décision de toutes les personnes "capables d'exercer leur autonomie" concernant leur acceptation ou leur refus de se faire vacciner doit être respectée puisqu'elle ne représente en aucun cas un danger pour les personnes vaccinées.

Ceux qui exercent leur droit de ne pas être vaccinés devraient assumer la responsabilité de leur décision. Ils devraient être tenus de signer une déclaration légale qu'ils assument l'entière responsabilité de leur décision et de ses conséquences, et ne pourront rejeter la faute sur un tiers s'ils venaient à souffrir de la maladie en question, quelle que soit la raison pour laquelle ils l'auraient contractée, même si cette raison n'a rien à voir avec les vaccins. En particulier, ils devront accepter que l'accès à un traitement médical gratuit pour toute affection supposée être liée à la maladie présumée leur soit retiré.

Cela permettra également de dissiper la crainte de voir les systèmes de santé débordés : concernant la maladie en question, les personnes vaccinées n'auront pas besoin d'un traitement médical et les non-vaccinés n'auront pas accès à un traitement gratuit.

Toute autre atteinte aux droits des personnes non vaccinées (ou d'ailleurs, des personnes vaccinées) n'a plus lieu d'être maintenant que toute personne qui estime avoir besoin d'une protection en est pourvue, surtout si les personnes non vaccinées sont obligées de renoncer à leurs droits susmentionnés.

En particulier, toutes les mesures prises - confinement, masques, PCR et autres tests, restrictions de déplacement - concernant la maladie en question doivent être immédiatement levées.

Le doute et la preuve empirique: les sine qua non de la science

"Si la connaissance de la vérité est le but du scientifique ... alors il doit se faire l'ennemi de tout ce qu'il lit." (Ibn al-Haytham)

"Il sera impossible de croire à ce qui a été dit auparavant si chaque affirmation erronée n'est pas critiquée et condamnée."

“Nullius in verba” [Ne croire personne sur parole]. (Devise de la Royal Society of London)

"rien ne doit être trop évident ; si nous voulons être vraiment prudents, nous devons analyser les hypothèses, jusqu'à présent considérées comme allant de soi". (Albert Einstein)

"La science est le résultat de la découverte qu'il convient de revérifier par une nouvelle expérience directe, et non pas nécessairement de se fier à l'expérience du passé de la race [humaine]". (Richard Feynman)

Pourquoi les gens ont-ils oublié de douter ? Douter, douter, relire ce que vous considérez comme les classiques de la science actuelle... Leurs conclusions sont-elles basées sur des preuves empiriques ? Ou ne découlent-elles pas toujours des preuves données ? Si tant est que des preuves soient données...

For empirical evidence is all:

“When someone says, ‘Science teaches such and such,’ he is using the word incorrectly.
Science doesn’t teach anything; experience teaches it. One should not say ‘science has shown’, but ‘this experiment, this effect, has shown’.  … It should not be “science has shown’ but ‘this experiment, this effect, has shown.’ And you have as much right as anyone else, upon hearing about the experiments – but be patient and listen to all the evidence – to judge whether a sensible conclusion has been arrived at.”  (Feynman)

Des conclusions non fondées sur des preuves empiriques, ou sur des preuves insuffisantes, sont de l'ordre de la croyance, et non de la science.

 

La foi

"La foi est l'oiseau qui chante quand l'aube est encore sombre. "

Rabindranath Thakur (Tagore)

Sans la foi, on peut se sentir désemparé dans les moments difficiles.

Assumer notre humanité

" Celui-ci [l'être humain] n'a le choix qu’entre deux possibilités : régresser ou aller de l’avant. Il peut soit retourner à un état archaïque, de nature pathologique, soit progresser en développant ce qu’il y a en lui de spécifiquement humain. "

(Erich Fromm, Le coeur de l'homme: sa propensité au bien et au mal, Trad. Sylvie Laroche)

À chaque instant, quelles que soient les circonstances auxquelles nous sommes confrontés, nous sommes libres de choisir comment nous les percevons et comment nous y réagissons.

 

Confiance

" En ce qui concerne les gens, je leur ai toujours fait une grande confiance; en ce qui concerne les idées, les opinions, les traditions, les techniques, je n'ai jamais rien pris pour argent comptant ; ce n'est qu'après avoir personnellement testé la question que je me prononce. "

Yehudi Menuhin (Voyage inachevé)

Malheureusement, nous avons tendance à faire confiance aux "idées, opinions, traditions, techniques", et à nous méfier des gens.

La Sagesse

" La sagesse ne consiste pas à rassembler des informations. ... Ce qui obscurcit notre vision est l'ignorance. Le moyen d'en sortir est la sagesse. La sagesse est ce qui nous empêche de trébucher. C'est comme porter une lumière. Nous pouvons tous la faire jaillir. C'est à nous de décider si nous allons marcher dans les ténèbres ou si nous allons allumer la torche de la sagesse dans notre esprit et notre cœur et marcher à sa lumière. "

Swami Paramananda

À une période où la peur et d'autres émotions sombres nous font voir le danger là où il n'y en a pas, tout en nous empêchant de voir le danger là où il se trouve réellement, nous devons retrouver une certaine sagesse si nous voulons survivre à la fois individuellement et collectivement.